ACTIONS DE PREVENTION DE L’EXTREMISME VIOLENT

Écrit par Super Utilisateur

Dans les villes et villages des Régions de Ségou (cercle de Ségou, Macina, Niono, Tominian (Mandiakuy)), de Mopti (cercle de Mopti, Koro, Bankass, Douentza (Bony), Tenenkou, Youwarou), de Koulikoro (cercle de Koulikoro, Nara, Kolokani) et de Kayes (cercle de Kayes, Nioro du Sahel, Bafoulabe, Yélimané) au Mali, la valeur de la résilience des populations  contre l’extrémisme violent est reconnue par les autorités locales, communales ainsi que les organisations internationales comme un passage obligé pour l’atteinte des objectifs d’une paix inclusive et  durable. Les autorités   publiques à travers la  Commission Justice, Vérité et Réconciliation ont pris en compte la dimension renforcement de l’engagement et la résilience des communautés dans le processus de  recherche de la vérité, la justice pour tous,  la réconciliation et la consolidation des valeurs démocratiques.

Le dialogue inter-religieux et intra islamique est devenu une valeur et une pratique qui cimente la vie quotidienne au Mali. Les leaders religieux et les medias,  à tous  les niveaux sont devenus de véritables  acteurs dans les actions    de sensibilisation, d’éducation et   de  plaidoyer pour un développement socio-politique, économique et environnemental.

Toutes les actions de sensibilisation et l’éducation en faveur de la lutte contre le radicalisme et l’extrémisme violent seront exécutées en collaboration avec les responsables des services techniques déconcentrés de l’Etat et les Collectivités Territoriales.

Les stratégies de formation professionnelle, de réinsertion des enfants et jeunes non scolarisés et déscolarisés, en situation difficile (rupture familiale, en conflit avec la loi, en  détresse, séparés non accompagnés, associés aux forces et groupes armés   …), les talibés ainsi que les  élèves  coraniques   mises en place ont permis d’améliorer  leur insertion professionnelle et socioéconomique et de réduire  le taux de délinquance juvénile et  autres formes de déviances

Les  Activités Génératrices de Revenus (AGR) ont permis d’améliorer  le niveau de vie des communautés et singulièrement celui des jeunes et des femmes.

 

Pour répondre à ce problématique, le consortium ENDA/GCEEF s’est donné la main pour apporter leur partition. Le Consortium est composé de :

 

  • l’AMJM : Association Malienne des Jeunes Musulmans
  • L'AJA –Mali : Association Jeunesse Action Mali
  • le BNCE-Mali : Bureau National Catholique pour l’Enfance
  • L’ENDA : Environnement Développement du Mali
  • FEDE : Femmes et Développement
  • la LIMAMA : Ligue Malienne des Imans et Erudits pour la Solidarité Islamique

 

Les trois régions sont concernées par l’initiative sont Ségou, Mopti, Kayes et Koulikoro. Les cibles se définissent comme suite :

 

  • Leaders religieux (LIMAMA et AMJM)
  • Leaders communautaires (LIMAMA et AMJM)
  • Enfants (ENDA et BNCE)
  • Jeunes (AJA, ENDA, BNCE)
  • Femmes (FEDE et AJA)

 

C’est ainsi que AJA forte dans son expérience avec les jeunes (garçons et filles) dans la formation professionnelle et l’entrepreneuriat, va s’atteler dans le domaine dans les régions de Ségou (Macina, Niono et Ségou) et Koulikoro (Kolokani, Nara et Koulikoro).

La durée du projet est de 27 mois.

 

Il s’agira de :

  • Mettre en place un répertoire de 400 jeunes dans les différentes localités;
  • Sensibiliser les jeunes, les parents, les responsables de jeunes, les collectivités et les leaders sur l’Extrémisme Violent et le Radicalisme (EVR);
  • Assurer la formation en alpha et en management des micro entreprises;
  • Offrir la formation professionnelle des jeunes;
  • Accompagner les jeunes formés dans leurs activités par un suivi post formation rapprochée par les formateurs techniques;
  • Octroyer des kits de production aux jeunes formés;
  • Mettre en place un mécanisme de suivi post projet.

 

Ces actions visent à assurer d’une manière globale l’autonomisation économique des jeunes et des femmes urbains et ruraux pauvres à travers la formation professionnelle, la formation managériale, l’alphabétisation fonctionnelle et la mise en œuvre d’Activités Génératrices de Revenus mais aussi à empêcher de ne pas rester dans la misère et être vulnérables au recrutement des extrémistes.

 

Les résultats auxquels on est parvenu sont les suivants :

  • 800 jeunes répertoriés et sensibiliser sur l’EVR dans les différentes localités;
  • Plus de 1000 les parents, les responsables de jeunes, les collectivités et les leaders sensibilisés sur l’EVR dans les différentes localités;
  • 400 jeunes (50% de femme) formés en alpha et en management des micro entreprises;
  • 400 jeunes (50% de femme) formés sur les techniques de production et de transformation ;
  • 400 jeunes (50% de femme) formés, suivis et accompagnés par les formateurs techniques;
  • 200 kits octroyés (Couture, maraichage, coiffure, embouche, mécanique moto) aux jeunes ;
  • 6 comités de vigilance de jeunes installés (EVR) ;

6 comités de suivi des AGR installés 

Catégorie :

QUI SOMMES NOUS ?

Les activités d’AJA MALI qu’il préside portent sur la formation professionnelle des jeunes en milieu rural et urbain, notamment les jeunes diplômés, les jeunes recalés scolaires

LIRE PLUS